Modernisation de l’UVE de Lescar, Area Impianti fait appel à Sodimate pour le traitement des fumées d’incinération des déchets

Sodimate a été sollicité par la société Area Impianti pour une partie de la modernisation de l’unité de Valorisation Energétique de Lescar, conçue pour traiter près de 85 000 tonnes de déchets par an, dont 65 000 tonnes de déchets ménagers issues des collectivités adhérentes à Valor Béarn.

Area Impianti est spécialisée dans la maitrise des technologies pour le traitement des fumées et la récupération de chaleur dans divers secteurs : valorisation des déchets / CSR, production d’énergie à partir de biomasse et dans l’industrie du ciment et du verre.


C’est dans ce contexte qu’Urbaser environnement a fait appel à Area Impianti pour la modernisation du site de Lescar.

Monsieur Giacomo Scotto, Responsable Commercial France de Area Impianti, nous explique qu’au début de l’année 2020, les élus du comité syndical du Syndicat Valor Béarn ont évalué la nécessité d’effectuer des travaux de modernisation sur l’unité de Valorisation Energétique de Lescar. Le contrat qui devait débuter en avril 2020 pour une durée de 20 ans, doit s’élever à plus 225 Millions d’euros comprenant les travaux de modernisation.

Lorsqu’il s’agit d’interventions de modernisation, il est essentiel de réaliser une analyse préalable approfondie afin de bien comprendre le site, ses besoins et ses particularités. L’objectif est de valoriser au maximum les éléments existants tout en trouvant un équilibre entre l’impact des travaux, les délais d’arrêt et les nouvelles performances à garantir. Il est primordial de prendre en compte les aspects environnementaux, les coûts des investissements et les coûts de gestion future.

Les travaux ont débuté en 2021 avec la mise en œuvre d’un programme de modernisation pour un impact significatif sur l’amélioration des performances de l’unité de traitement.

Area Impianti a optimisé les lignes L4 et L5 pour le traitement des fumées, en y intégrant des technologies avancées pour une gestion efficace des émissions. Chaque ligne dispose d’un réacteur sec, d’un filtre à manches, d’un SCR haute température, d’un ventilateur de tirage, et d’un système de transport des résidus.

Un système commun entre les deux lignes gère le dosage et l’injection du bicarbonate de sodium pour la désacidification et du charbon actif pour l’élimination des métaux lourds, des dioxines et des furanes, ainsi que de la solution d’ammoniaque pour le réacteur catalytique éliminant ainsi les oxydes d’azote.

En commun avec Sodimate pour les 2 lignes :

L’installation est composée d’un silo de bicarbonate de sodium couplé à deux trémies tampons et un silo de charbon actif avec deux trémies tampon également.

Deux ensembles de dévouteurs et convoyeurs sous les silos ont été installés pour extraire et transporter le bicarbonate de sodium et le charbon actif depuis les silos jusqu’aux trémies tampons.

Le système d’extraction ZDM 400 installé sous les silos est conçu pour extraire de manière régulière et efficace divers réactifs stockés en silos. Il a la capacité de briser les voûtes susceptibles de se former à l’intérieur des silos, garantissant ainsi un apport continu et régulier du produit vers les convoyeurs à vis ou les systèmes de dosage.

Ces trémies ont pour fonction de stocker le bicarbonate de sodium & le charbon actif, permettant ainsi d’assurer une réserve de réactif. En dessous de chaque trémies tampon, un système composé d’un dévouteur et deux doseurs a été mis en place. Ce dispositif est destiné à alimenter précisément les systèmes de transfert pneumatique, garantissant ainsi un débit de bicarbonate et de charbon actif ajusté aux exigences du process en aval.

Chaque année, plus de 68 000 tonnes de déchets sont générées dans la région. Ces déchets sont incinérés dans deux immenses fours situés au centre de l’usine à Lescar. Grâce à cette incinération, une quantité considérable d’énergie est produite, permettant ainsi de générer de l’électricité.

L’eau du réseau est chauffée à 90°C dans l’usine de valorisation énergétique grâce à l’incinérateur d’ordures ménagères. Puis elle se déverse via une gigantesque canalisation souterraine de 44 kilomètres, dans les rues de Lescar, Lons et Pau. Ce réseau de chaleur est raccordé à des bâtiments publics comme l’université, des établissements de santé comme l’hôpital et les cliniques, et des résidences collectives.

Les principaux défis auxquels il faut faire face sont notamment les normes à respecter. Le secteur du traitement des déchets est en évolution constante, guidé par des normes européennes strictes. La France, tous les deux ans, rend compte de sa gestion des déchets, mettant en avant son engagement pour la transparence et l’amélioration continue.

Face aux défis économiques et réglementaires, les entreprises du secteur de l’incinération investissent dans des technologies avancées et écologiques pour rester compétitives. L’innovation et la flexibilité sont essentielles pour relever les défis techniques et rester leaders dans le domaine de l’incinération des déchets.

Quel est l’impact environnemental de l’usine ?

Les émissions en atmosphère sont très faibles grâce à l’emploi de technologies de pointe conçues et mises au point. Ci-dessous les engagements pris par Area Impianti pour garantir les niveaux des émissions dans l’air à Lescar :

En employant une configuration d’abattement par voie sèche, Area Impianti et Sodimate garantissent un système de traitement de fumées qui ne génère aucun rejet liquide. 

Enfin, malgré des températures d’incinération de 850°C, certains minéraux résistent, tels que le verre, la silice ou les oxydes et hydroxydes métalliques. Ces matériaux inertes qui n’auront pu être brûlés, appelés mâchefers, seront valorisés comme matériaux de travaux publics (remblais, corps de chaussée de route).

VALORISATION ENERGETIQUE

L’unité produira après travaux 40 000 MWh/an d’électricité et 62 000 MWh/an de chaleur qui alimentent le nouveau réseau de chaleur de l’agglomération paloise depuis 2022.

Efficience : L’énergie transformée en eau chaude destinée au réseau de chaleur de la Métropole de Pau et en électricité revendue sur le réseau national permet d’atteindre aujourd’hui un taux de performance énergétique supérieur à 95%. En 2023 cette unité est devenue l’une des plus performantes de France.

Les logements de cinq grandes collectivités (agglo de Pau, Siectom Coteaux Béarn Adour, communautés de communes du Pays de Nay, du Haut-Béarn et de la Vallée d’Ossau) sont alimentés grâce à la production de l’UVE. Cela représente près de 20 000 habitants avec au total environ 3500 logements desservis en 2022 et leur nombre va croître dans le temps.

CONCLUSION

Le message clé porté à travers ce projet est que la technologie doit servir à valoriser et améliorer notre environnement et qu’il faut travailler ensemble pour protéger notre planète.

IFAT 2024

Retrouvez-nous à Munich pour l'édition 2024 du salon IFAT, l'événement international de référence dans les domaines de la gestion de...

FORMULAIRE RAPIDE