Les principales différences entre la chaux hydratée (éteinte) et la chaux vive sont leur réactivité et leur composition chimique. La chaux hydratée et la chaux vive sont toutes deux des composés du calcium. À l’état hydraté, le calcium est appelé hydroxyde de calcium, ou chaux hydratée et à l’état pur, il est appelé oxyde de calcium, ou chaux vive. La chaux vive a une densité élevée (0,9). Elle est par définition plus réactive que la chaux éteinte.

Pour simplifier, la chaux hydratée est le résultat d’un ajout d’eau à de la chaux vive en poudre, que l’on place dans un four, puis qu’on pulvérise avec de l’eau. La chaux résultante a une densité d’environ (0,45) et est appelée hydroxyde de calcium ou plus communément chaux hydratée.

Il est nécessaire que l’oxyde de calcium (chaux vive) soit mis en solution dans un environnement contrôlé car la réaction entre la chaux vive et l’eau est exothermique, c’est à dire qu’elle produit de la chaleur à des températures pouvant atteindre les 80°C. L’hydroxyde de calcium, ou chaux hydratée, est quant à lui déjà neutralisé, il ne subira donc pas d’oxydation et peut être mélangé avec de l’eau dans notre système.

Les différentes applications de la chaux vont du traitement de l’eau potable (contrôle du pH reminéralisation, décarbonatation) au traitement des eaux usées et boues (précipitation des métaux lourds, traitement des boues d’épuration, réhabilitation des sols) au traitement des fumées (neutralisations des polluants acides ou micropolluants) et bien plus encore.

Comment déterminer s’il faut utiliser de la chaux hydratée ou de la chaux vive ?

S’il est sec, c’est le débit d’alimentation du procédé qui détermine le choix entre l’utilisation de la chaux hydratée ou de la chaux vive. Il faut juste se rappeler que la chaux vive est plus « réactive » que la chaux hydratée.

Dans certains procédés, la chaux hydratée ne convient pas, même si on l’injecte à sec, et inversement avec la chaux vive. Le meilleur exemple est le traitement des gaz de combustion , également connu sous le nom de désulfuration des gaz de combustion, utilisé dans les centrales à charbon, les industries du ciment, les industries du verre ou les incinérateurs pour réduire leurs émissions de HCl, SOx et NOx . Certains de ces systèmes nécessitent de la chaux hydratée pour filtrer ou catalyser les particules émises après combustion, tandis que d’autres systèmes utilisent de la chaux vive. Les principes sont exactement les mêmes, et les débits d’alimentation seront assez similaires. Cependant, le processus et la chimie des gaz de combustion dictent quand utiliser de la chaux vive ou de la chaux hydratée.

Si le système nécessite une solution de lait de chaux, le principal moyen de déterminer si la chaux hydratée serait plus appropriée que la chaux vive est de connaître la quantité requise par un processus donné.

Dans les systèmes qui nécessitent de grandes quantités de chaux, la chaux vive est le matériau le plus approprié car sa densité est le double de celle de la chaux hydratée, réduisant ainsi les coûts de stockage et de transport (pour une même masse de chaux vive et de chaux hydratée, la chaux vive occupera un volume deux fois moins important).

Cependant, la réaction hydrophobe de la chaux vive avec l’eau nécessite l’utilisation d’un extincteur de chaux dans le processus. La chaux vive est généralement reçue en grains d’environ 1 à 5 mm, ou sous forme de poudre (<300µ). L’extinction de la chaux en grain et de la chaux vive en poudre doit être conçue en tenant compte de leurs réactions exothermiques. L’extincteur de chaux mélange de la chaux vive avec de l’eau pour créer de l’hydroxyde de calcium dans une solution appelée lait de chaux. Les extincteurs sont donc plus adaptés pour une forte consommation ou une forte demande de calcium.

Néanmoins, lorsqu’une solution de chaux de plus petite ou moyenne concentration est demandée, la chaux hydratée est plus adaptée car l’équipement requis pour son dosage est plus simple et n’a pas besoin d’être conçu pour gérer la réaction exothermique.

Dans ce cas, la poudre est alimentée par des convoyeurs à vis directement dans le bac de dilution équipé d’un agitateur, et de l’eau est ajoutée pour correspondre à la concentration de solution de chaux requise (%).

Quels équipements sont principalement utilisés avec la chaux hydratée ?

Le volume de chaux dont vous avez besoin déterminera la capacité du conteneur nécessaire. Les principaux conteneurs utilisés sont les silos, les trémies et les big bags. Les mécanismes de déchargement comprennent des dévouteurs mécaniques Sodimate , des systèmes d’injection d’air ou de simples fonds vibrantsLa chaux peut être alimentée et transportée par différents moyens, notamment des sas alvéolaires rotatifs, des doseurs à vis, des bandes transporteuses, des convoyeurs à chaînes ou des convoyeurs pneumatiques.

Si la chaux doit être mise en solution, un bac de dilution peut être requis, le tout équipé d’un agitateur et d’une vanne de régulation d’alimentation en eau. Pour transporter la solution de chaux, nous utilisons des pompes. Nous recommandons généralement des pompes péristaltiques, ou tout type de pompes que nos clients utilisent en toute confiance.

Les pompes nécessaires avec la chaux vive sont exactement les mêmes qu’avec une solution de chaux hydratée. A noter que si la chaux est injectée dans une solution, il y aura également besoin d’un extincteurL’extincteur à chaux est généralement équipé d’un mélangeur et d’un agitateur, tous en acier inoxydable, en plus d’un système d’aspiration (scrubber) qui lave et évacue la chaleur ainsi que la vapeur créée par la réaction entre la chaux vive et l’eau. Mis à part cette différence, la chaux vive fonctionne exactement de la même manière que la chaux hydratée, y compris le stockage, le dosage et le transport.

Quel type de système est recommandé pour un débit d’alimentation de 50 kg/h de chaux ?

S’il s’agit de traitement d’eau, nous recommandons l’utilisation de chaux hydratée car le débit d’alimentation est faible. Selon le budget, la chaux peut être stockée dans des silos, des trémies, voire des big bags ou des super sacs. L’utilisation de convoyeurs à vis volumétriques pour l’alimentation et le transport est probablement la meilleure solution et la plus rentable pour le dosage de chaux.

POLLUTEC 2023

En octobre dernier, nous avons participé au salon POLLUTEC à Lyon ! Pollutec est LE salon des solutions environnementales et...

FORMULAIRE RAPIDE